Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ciam O'Neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciam O'Neil
Enragé, mais avec le sourire s'il vous plait !
Enragé, mais avec le sourire s'il vous plait !
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 06/11/2011
Localisation : Dans la rue...

MessageSujet: Ciam O'Neil   Mer 28 Déc - 20:18

J'ai besoin de me défouler, d'écrire et de laisser une trace quelque part. C'est dangereux, je sais qu'on me recherche surement, mais j'ai bon espoir d'être à l'abri ici. Qui viendrait me chercher à Midnight ? Personne. De toute façon, je crois que je ne vais pas tarder à clamser. J'ai plus une thune, je connais personne et ce soir je vais dormir à la belle étoile. Alors disons que ce Blog ne sera qu'un Mémoire de ma courte vie. Alors on va commencer tout bêtement : une fiche de présentation. C'est dur d'être objectif, mais j'ai assez de lucidité et de cynisme pour ne pas me mentir. Bref, allons y...


Nom : O'Neil
Prénom : Ciam, Lukas, Nathan -Pas de commentaires-
Surnom : Wild Cat -Je hais ce surnom, je ne suis pas un animal !-
Age : 21 ans et... 24 ans -Pas pressé de creuser l'écart-
Race : Dhampire -On ne choisit pas comment on nait-
Sexe : Masculin
Statut : Fugueur -Forcé et contraint-
Sexualité : Hétérosexuel -Mais je m'intéresse plus à la personne qu'à son sexe... façon de parler !-


Physique :
On va ranger ce bordel descriptif à la façon d'une fiche là, genre pour les "meeting" de couples des désespérés sociaux...
Taille : 1.73 m
Poids : 64 kg
Corpulence : Normale, avec une musculature fine
Couleur de cheveux : Roux... virant sur un rouge profond quand même
Couleur des yeux : Vert tendre
Allure générale : Distant, peut-être introverti... Mh... Solitaire ? Je n'aime pas me tenir dans la foule, ça m'oppresse et ça me rend nerveux. Toutes les odeurs, le tabac, la sueur, les relents divers que charrie la populace... ça m'écœure. J'ai tendance à me replier un peu en voutant des épaules, en gardant la tête basse. Avec les mains dans les poches pour être sur de ne toucher personne, l'observation minutieuse de mes Converse devient soudain mon occupation favorite. Pourtant, dès que la populace s'éloigne, qu'il ne reste que des grappes éparses d'êtres vivants, je me sens beaucoup mieux. Regagnant cinq centimètres, je peux enfin souffler. Je n'ai plus les battements de centaines de cœurs autour de moi, c'est déjà plus agréable. Le mien suffit largement.
Allure vestimentaire : Je dois avouer que je n'ai pas vraiment... ce qu'on pourrait appeler le plus "banal" des styles. Bien au delà d'une lubie passagère, ce fut pendant quatre ans un véritable combat avec ma mère. J'en avais marre de toute ses conneries sur ce que je devais être ou ne pas être. J'avais envie d'autre chose, de me démarquer et de briser le masque d'hypocrisie qu'elle portait devant tout les Autres... alors qu'une fois seul à seul, elle me crachait au visage. Alors, petit à petit j'ai commencé à changer. D'abord ce ne fut pas grande chose ; une bague ici et là, un nouveau t-shirt que je ne portais qu'à l'intérieur de la maison... puis j'ai finis par revêtir complètement mon style, achevant ma mère avec quelques tatouages. Si elle devait me détester à la maison, j'allais lui donner une bonne raison de le faire aussi en dehors.
A présent, je porte toute sortes de fringues plus délurées les unes que les autres. Des vêtements qui contrastent avec mon caractère, avec mes complexes. J'ai des t-shirt moulant, aux logos débiles, tantôt à manches longues, tantôt à manches courtes. Je porte des jeans déchirés, recousus ou patchés ici et là par des macarons brodés ou en thermos-collés. J'ai des bandanas pour tenir mes cheveux en arrière, des gants, des bagues, sans parler de mes nombreux colliers et bracelets. Le pire ? Surement mes vestes aux larges cols de fourrure voir même en plumes ! Rien ne m'arrête, le ridicule ne me tue pas et je n'ai pas à prouver ma virilité en portant des fringues "masculines".
Qu'on me remarque, qu'on jase sur moi et qu'on se moque dans mon dos ou de face... j'en ai rien à faire, j'aime bien ce que je suis et j'aime être différent des autres... autant que peut l'être un Dhampire.

Caractère :
On va encore ranger un peu tout ça à la façon d'un questionnaire. J'ai trouvé le formulaire dans un site de nanas pré-adolescentes. J'ai du enlever le code HTML pour les fleurs et les petits coeurs. Bon Dieu, ce que je fais pas pour ce foutu blog...

Défauts : Mes défauts ? Franchement, qu'est-ce que j'en sais moi ? On a la fâcheuse tendance à refuser de les voir, de les accepter. Mais je vais être le plus honnête possible. On va commencer par le plus simple :
Je suis blasé par la vie. Il m'a suffit d'ouvrir mon bouquin d'Histoire à lycée pour perdre toutes mes illusions. La guerre, encore et toujours la Guerre. On se massacre pour un morceaux de pelouse, pour une colline ratiboisée... on fait un génocide parce que tel peuple à une religion, un trait physique ou un accent qui convient pas à un autre. Oh, bien sur, il y a toujours des gens biens, des résistants qui se bougent le cul. Bien souvent, ces résistants là parviennent à gagner, à renverser la vapeur et à chasser les méchants. Mais ça n'enlève pas le sang, les larmes qui ont été versées parce qu'un connard n'a pas chier correctement le matin même de sa prise de pouvoir.
Enfin... je vais pas m'enflammer sur le sujet, j'en aurais pour plusieurs pages.
Quel autre défaut ?
Ah oui, je suis beaucoup trop fier pour ma propre survie. Je dois tenir ça de ma maltraitance, au lieux de me la fermer et d'encaisser, j'ai pas pu m'empêcher de réagir à l'inverse, provoquant la rage de ma mère. J'ai été élevé et maintenant j'ai cette fierté dans la peau, sans jeu de mots. J'aime avoir cet esprit inflexible qui m'empêche de courber l'échine. Autant dans ma "cage dorée" en France, ça allait... mais ici ? Putain, je vais me faire démonter la gueule plus d'une fois. Je vais peut-être mourir à cause de ma fierté. Va savoir... Je connais rien ici. Je tâtonne et ça me gonfle.
Après, putain comme la liste est longue... je suis quelqu'un de cynique et de râleur. L'un va parfaitement avec l'autre puisque d'après le dictionnaire, le cynisme connu de nos jours est une déformation totale de l'école de pensée fondée par Antisthène dans la Grèce antique. En effet, être cynique implique un mode de pensée qui diffère totalement avec la norme établie au point d'en devenir choquant. Dooonc, j'emmerde copieusement le monde et je le fais savoir ! Wouhouu... quel déviant que je suis. Vilain garçon.
Passons à un autre défaut que l'on m'a souvent reprocher : ma fainéantise légendaire. Mes prof' me disaient souvent : "Ciam, tu n'as pas un poil dans la main, mais une jungle!" J'aurais aimé qu'ils disent que j'ai une touffe à la place du poil, j'aurais pu leur sortir une dizaine de blagues vaseuses... qui m'auraient valu une expulsion de trois jours. Mouais, donc c'est peut-être mieux qu'ils ne l'aient jamais dis en fin de compte. Quoiqu'il en soit, je suis une larve et je suis fier de l'être. J'ai rapidement compris à toujours donner le maximum de soit, les autres ont tendance à en demander plus et toujours plus. Surtout ma mère... elle en ratait pas une ! Alors je fais le minimum comme ça en cas de crise je peux faire mieux et satisfaire tout le monde. Et on ne me fait plus chier pendant un moment ! Tadaaa... the feinte.
Je vais pas m'attarder, l'air de rien ça me mine le moral de parler de mes défauts. Alors... d'avoir vécu tout ma vie dans une cage dorée -même battu jusqu'au sang-, je n'ai aucune notion de l'argent. Pour moi un billet au vaux bien un autre et dépenser plus de deux cents euros pour un jean me paraît tout à fait logique. Avoir une addition de cinquante huit euros pour un plat et un dessert ? Normal. Je sais que c'est mal, que je dois changer ça... mais c'est pas évident. Je compte bien sur ma nouvelle vie pour me foutre la claque qu'il me faut pour redescendre les pieds sur terre de ce côté.
Eeet, mes deux défauts les plus drôles à raconter : mes TOC et ma mauvaise foi chronique. Pour les TOC, je n'y peux rien... c'est nerveux et mon psy' à déjà jeté l'éponge depuis longtemps, et puis ce ne sont pas des TOC très dangereux pour ma santé. J'ai tendance à trier par couleur les bonbons, commençant avec les M&M's par le jaune puis le vert, l'orange et le rouge avant de finir par le bleu et le marron. Je dois classer par taille les verres ou les assiettes, les livres ou les cahiers posés sur une table. Je range les dés de jeux du 1 au 6 en ligne stricte et je dois tout ranger quand je suis vraiment très très nerveux. Pour ma mauvaise foi ? Je pourrais presque battre une femme. Je dis presque parce qu'il ne faut pas abuser non plus, je suis pas aussi mauvais que ça ! Mais je tiens la distance. Dis comme ça, on pourrait croire que je m'en vante, mais pas du tout. C'est juste que je déteste avoir tort. Ça m'énerve de me tromper.

Qualités : Pour mes qualités ? Arf, elles sont beaucoup moins nombreuses que mes défauts. Je reste un mec après tout. Enfin, malgré mon cynisme et ma mauvaise fois, je reste quelqu'un d'honnête. Après avoir vécu dans le berceau même de l'hypocrisie et du mensonge, je suis incapable de mentir. Je peux détourner ou omettre un peu de vérité, c'est vrai. Mais jamais lorsque la situation est grave. Je préfèrerais garder le silence plutôt que de sortir un mensonge. C'est autant une question de respect vis à vis de la ou les personnes(s) concernées, qu'une question de fierté.
Avec mon honnêteté, va aussi ma fidélité. Attention ! Pas comme un gentil chien qui va se laisser mourir de faim en attendant le retour de son maître. Disons juste que trahir la confiance de quelque me rend malade. Rien que d'y penser j'ai un nœud à l'estomac. Sérieusement ! La confiance est quelques chose de précieux qui se gagne. C'est un cadeau unique qu'il faut protéger et chérir. C'est un cadeau à double sens aussi... comme l'amitié et l'amour. Enfin bon, je vais pas m'étaler dans le romantisme, c'est pas le moment. Quoique, si j'avais une compagne ou un compagnon (je ne suis pas encore décidé sur mes préférences), j'espère que mon côté romantique ne fera pas trop ridicule.
Pour ma dernière qualité, j'ai hésité à la mettre dans les défauts. En effet, j'ai une mémoire eidétique. Ca veut dire que tout ce que je vois, je le retiens aussitôt ou presque. Partitions de musique, cours de français ou d'anglais, chronologie d'Histoire ou carte de Géographie... tout entre dans ma tête, s'y imprime et n'en ressort plus. J'avoue que sur beaucoup de points, c'est un don merveilleux qui me rend plus intelligent que la moyenne, avec une culture générale monstre et j'ai des possibilités infinies... cependant, rien ne vient de moi. Je ne fais que régurgiter ce que j'ai appris, photocopier d'un regard et rien n'est personnel. Je n'ai aucune imagination ou d'initiative propre. C'est cette mémoire eidétique qui peut me rendre si calme et réfléchi dans les pires situations, il me suffit d'ouvrir un tiroir et de chercher la solution au problème dans ce que j'ai pu lire.

Goûts : Je ne suis pas difficile. Je ne mange que lorsque j'ai faim, et je préfère les plats équilibrés aux fastfood. Pour le sexe, j'aimerais avoir une relation stable, sinon comme tout garçon de mon âge j'ai ma main et mon paquet de kleenex au pire. Pas besoin d'être choqué, c'est pas un secret non plus. Après, puisque je ne suis pas un animal commandé par son estomac et sa queue, je tiens à préciser que j'aime le sport et plus précisément le basket et la course avec escalade de grillage et saut de rambardes. Toujours utile pour fuir correctement en milieu urbain.. ou fuguer de chez soi.
Talents, savoirs notables : Je suis doué pour manier violons et pianos, je parle couramment plusieurs langues : Anglais, Français, Allemand, Italien. J'ai des notions en Japonais et Cantonais, je déteste l'espagnol ou le portugais et je parle même pas du grec. Après je connais un peu tout du moment que je m'y intéresse... ce qui n'est pas le cas.

Espoirs, buts, rêves : Avant, il y avait la musique, les Conservatoires et encore la musique... maintenant il n'y a rien de plus que les regrets. Qu'est-ce que j'ai foutu de ma vie autre que de suivre les propres espoirs, buts et rêves de ma mère ? Moi... qu'est-ce que je veux ? J'en sais rien. J'ai survécu toutes ces années en me pliant un maximum à ses lubbies, maintenant j'ai envie de faire autre chose, mais je suis bien incapable d'abandonner mon violon.
Angoisses, regrets, phobies : L'angoisse de ne pas réussir à retomber sur mes pieds ; à ne pas trouver ma place et d'échouer. Me rendre compte que d'avoir tout plaquer n'était pas la bonne solution, d'avancer à tâtons dans ma nouvelle vie et de me retourner un jour.. pour me rendre compte que j'ai foiré tout du long. Les regrets d'avoir été aussi longtemps sous le joug de ma démente de mère, d'avoir foiré mon adolescence et ces années que l'on dit les plus belles. Et mes phobies ? Me retrouver enfermé dans des lieux clos et étroits, de me blesser grièvement les mains que je ne puisse plus jouer du violon ou... de devenir aveugle.


Autres :
Si on vous parle des Vampire, vous réagissez comment ? J'éprouve une indifférence hypocrite car derrière ça, j'ai peur et j'appréhende une rencontre avec un vrai Vampire. J'essaie de cacher et de m'enlever cette méfiance tenace, je ne suis qu'un bâtard après tout !
Et votre sentiment vis à vis des Humains ? Ce ne sont que des moutons de Panurge incapables de contrôler leur peur et détruisant automatiquement tout ce qu'ils ne maîtrisent pas.

Particularités éventuelles : Je suis ambidextre, en tant que violoniste qui espérait un avenir glorieux sous les projecteurs, il le fallait bien. En moins cool, j'ai contracté la rétinopathie pigmentaire... en clair ? Je perds petit à petit l'usage de mes yeux. Ma vision périphérique est rongée, de sorte à ce que j'aurais tôt ou tard l'impression de voir au travers d'un tunnel puis ne plus rien voir du tout. Là, ça ne fait que trois ans, alors j'ai juste du mal à voir dans le noir ou quand il n'y a pas assez de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathew Klhay
Admin
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Ciam O'Neil   Ven 30 Déc - 1:09

Hihi, comme prévu hein, il est nickel XD

Tu peux aller t'amuser <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blooddiary.jeunforum.com
Ciam O'Neil
Enragé, mais avec le sourire s'il vous plait !
Enragé, mais avec le sourire s'il vous plait !
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 06/11/2011
Localisation : Dans la rue...

MessageSujet: Re: Ciam O'Neil   Ven 30 Déc - 1:52

Et mon histoire ?
Moi je dis que c'est une discrimination sur les roux !!!
Ça mérite le fouet tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathew Klhay
Admin
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Ciam O'Neil   Ven 30 Déc - 16:47

Ah merde j'étais persuadée de l'avoir lu Oo bon ba on va attendre. ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blooddiary.jeunforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ciam O'Neil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciam O'Neil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris Neil signe à...
» Améthyste Pearl Neil Jones
» I am a unicorn. || Neil 2.0
» Scarlett O'Neil. ♥
» La faim justifie les moyens [PV Neil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Les disparus-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit