Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Heaven, déesse de la musique, ou Rose pour les rare intimes !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Evangeline
Heaven, Godess of Music
Heaven, Godess of Music
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Heaven, déesse de la musique, ou Rose pour les rare intimes !!   Sam 10 Nov - 19:35


Nom : Evangeline
Prénom : Rose, Angelina, Anastasia, .
Surnom : Habituel : Rosy...pour Daniel je l'avoue, mon seul véritable ami. Pour les autres je suis la déesse de la chanson : Heaven
Age : Age physique : 25 ans, âge vampirique : 103 ans.
Race : (vampire/dhampire/humain) Vampire
Groupe : Civil (si on peut toujours? j'ai noter que le groupe était fermé..)
Sexe : Dame
Statut : Star (est ce vraiment un métier? ) précisément chanteuse.
Sexualité : Ambivalente selon mon caractère et mon partenaire dira t on. Quant à l'orientation sexuel , je vous laisse deviner.


Physique :

Une nouvelle fois je dois me lever et faire face à ce jour. Me dirigeant vers ma salle de bain je m'arrête devant ma grande armoire en bois pour y prendre une de mes robes favorite. Pas trop dénudé mais assez pour ensorceler. Loin des habits de scènes provoquant que je peux enfiler, elle reste néanmoins sobre.

Une lanière de cuir décorant le décolleté noir dont les ceinturons décoratifs me servent parfois à enfiler un ruban sombre, encadre parfaitement ma poitrine d'ivoire. Cette robe noire aux coutures bleutées possédant de façon voyante, une magnifique pierre bleu décorative, s'accompagne d'une ceinture d'un rouge satiné qui renforce admirablement ma fine silhouette. Surplombée d'une ceinture de cuir encadré de ceinturons or, elle appuie ainsi agréablement ma taille de sablier.
Descendant jusqu'à mes genoux si fins, elle laisse ainsi entrevoir mes mollets légèrement musclés. J'arrête alors mon regard sur des collants en résille que je m'empresse d’attraper, pensant prendre plus tard les sombre escarpins trônant dans l'armoire parmi tant d'autre chaussures taillées en 38.

Enfin j'arrive dans ma salle préféré. Déposant doucement mes vêtements, je m'empresse de me débarrasser de ma longue chemise de nuit en lin pour me glisser dans une eau agréablement chaude. L'eau épousant ma peau avec volupté, je me laisse quelques instants pour savourer cette sensation délicieuse. J'attrape alors ma rose de bain pour frictionner mes longues jambes fuselé, enchaînant après un passage dans l'eau moussantes, mes épaules fines et mes longs bras blanc. Je repense un moment à la reine Cléopâtre prenant son bain dans du lait et me demanda les effets de celui sur sa peau; puis souriante je me dis alors qui du lait ou de ma peau était le plus blanc. Soupirant je m'enfonce délicatement dans l'eau. De longues minutes passèrent avant que je ne finisse la toilette de mon corps si fin et si léger, m'attardant sur la cicatrice sur mon flanc droit. Je sortis enfin et sécha énergiquement ce corps si petit après avoir enroulé dans une serviette chaude mes cheveux blonds cendrés. M'habillant alors je me rendis à nouveau dans ma chambre, m'installant à ma coiffeuse. Je me fixai un long moment avant de sécher vigoureusement et à son tour ma chevelure fine.

Attrapant un sèche-cheveux j'entrepris alors mon brushing et coiffa chaque mèches de ma délicieuse chevelure, la faisant encadré mon visage d'ange. Attachant ma plus longue mèche, je m’admirai à nouveau dans le grand miroir. Caressant alors ma peau immaculée d'une crème appropriée, je me réjouis alors que ma coiffure mi-longue avec sa délicieuse frange soit toujours d'actualité.

Un moment je restai là sans rien faire à m'observer. Pourquoi? Je me connaissais par cœur après tout. Rien n'avait vraiment changé après tant d'année. Mais je suis narcissique je dois l'avouer. J'entrepris enfin de me maquiller comme il se le doit pour une femme accomplie.
Un peu de fond de teint avant tout pour cacher les défauts et fixer le maquillage. Pas trop foncé pour ne pas avoir l'impression d'avoir mis sa tête dans du Nesquik®️, mais pas trop clair non plus histoire de ne pas ressembler à une Dame Blanche en quête de vengeance. En l'étalant j'avais ainsi plus l'impression de masser ma peau d'ivoire que de la teindre légèrement. J'attrapais ensuite mon Khôl l'appliquant pour souligner mon regard bleu glace qui en faisait chavirer plus d'un. J'en rajoutai alors en appliquant ensuite mon mascara sombre sur mes longs cils aussi noirs qu'une nuit de velours. Repassant au crayon mes sourcils fins et très peu épilés, je dégageai alors mon petit grain de beauté juste sous mon œil droit. Daniel se plaisait à me dire qu'il ajoutait une touche de mystère à mon charme, ce qui n'était point sans me déplaire.
Enfin je passai au blush sur mes pommettes qui donnait à mon visage mince un peu de tendresse. La poudre arriva alors. Ne pouvant cacher aucun défaut je l'utilisais surtout pour cacher la blancheur trop effrayante de ma peau. Un peu sur mon front bien dessiné, sur mes tempes douces, sur mes jours creusées agréablement, sur mon petit nez digne de la grande reine d'Egypte puis le menton et le reste de ma peau visible si fragile et si douce.
Je passai alors au fard à paupière, clair pour ne pas paraitre insultante....du rose pâle. Enfin arriva le rouge à lèvre. Un rouge sang, qui dessinait avec maestria ma bouche pulpeuse et sensuelle qui cachait mes sourires si rarement sincère mais également mes canines si dangereuses.
Une barrette comme à l'habitude, des boucles d'argents tombantes et voilà je suis prête. Soupirant je me fixe alors et m'amusa avec une mèche, la roulant sur mes doigts fins et longs aux ongles vernis admirablement. Enfin je me lève et me dirige vers es escarpins. Les enfilant je fixai ma silhouette de loin dans le miroir de la coiffeuse. Comme je pouvais être petite sans cette incroyable invention que sont les talons. C'est fou comme on peut passer facilement d'un mètre soixante cinq à un mètre soixante dix. Vive les talons aiguilles. Nouveau soupire. J'enfile alors mon long manteau sombre et mon foulard rouge pour protéger mon outil de travail. Ma voix clair et sombre à la fois. Elle si précieuse pour ma vie de tout les jours. Un Sac et hop, j'étais dehors avançant d'un pas décider vers mon travail, une répétition, une séance photo et un petit concert clair. C'est la vie d'une star.

Caractère : (8 a 10 ligne)

Forte, décidé, ambitieuse, fière. Les qualificatifs ne manquent pas pour moi. Je vais au bout de mes objectifs et si je n’y parviens pas et bien….Cela n’est pas encore arrivé ! Je suis narcissique aussi ; je l’avoue et en suis fière. Après tout une femme digne de ce nom se doit d’être aussi belle que possible face à des hommes empli d’hormones en ébullition.
Et oui, je suis prête à user de n’importe quel moyen pour arriver à mes fins…enfin sauf sexuel….tentateur mais pas sexuel si je ne le désire pas… Bah quoi je ne suis pas une garce après tous…Bon d’accord si. D’ailleurs j’ai assez de répartie pour cloué le bec à certains tout en restant polie et respectueuse. Je suis une Dame voyons.
Après en toute opposition je peux devenir assez timide dans le sens ou je suis gênée, et ce lorsque j’éprouve des sentiments sincère ou encore qu’une personne m’intéresse vraiment…Et qu’il me taquine (ou non) avec des sujets….intimes va-t-on dire pour ne point se répéter. Ensuite, je déteste l’injustice. Que cela se produise entre race ou sexe, je ne supporte pas cela. Enfin je peux être comme toute cruche naïve lorsque je suis face à une chose que je trouve mignonne ou adorable. (Je ne suis qu’une femme après tout.) De plus, je suis…disons que j’ai peur de l’eau. Je sais à peu près nager mais…disons que piscine et mer pour moi c’est dead !
Pour terminer, je raffole de la musique et du chant (tout le monde l’aura deviné après tout.) et adore les fringues et les belles choses. Je ne suis pas très bijoux mais adore les colliers et le maquillage. 
Je sais je suis compliqué…après si vous voulez me connaître plus en détails, venez simplement me parler, Ok ? Wink

Autres :

Je suis vraiment attirée par le sang des êtres vivants (humains ou dhampire, ou vampire). J’ai du mal à me faire au goût des poches de sang (ayant déjà gouté au sang des vivants). Malgré tout je respecte ceux-ci et suis prête à faire des efforts pour conserver les vivants et mort vivants. J’ai aussi été humaine un jour après tout alors je connais leurs ressentis. Enfin mon sang a ou plutôt avait le goût mystérieux et raffiné d’une rose mais se révèlait aussi d’une chaleur intense avec un arrière goût épicé enivrant tout buveur invétéré. (Enfin c’est ce que Daniel m’a confié un jour par rapport a mon sang à l'état d'humain....maintenant it's die! )


Son passé :

La naissance ...

1909. Plus précisément le 24 décembre 1909. Veille de Noël. Je fais la joie de ma famille en France. Mère est entourée de sa propre mère et d'autres femmes mais aussi de mon père souriant comme un fou. Beaucoup de gens se rapprochent et moi je suis là. Je pleurs et cri, je réclame de la nourriture et de l'attention. Les heures passent et je me retrouve endormie auprès de ma mère Anastasia. Demain c'est Noël. Mais si je sais tout cela c'est grâce au journal de ma mère et au lieu de le détaillé en voici quelques pages :

" Vendredi 24 décembre 1909,
Cher journal, ce que nous attendions tant Vincent et moi même est enfin arrivé. Elle est là. La douleur a été horrible mais elle en valait le coup. Elle est si belle. Vincent voulait l'appeler comme sa sœur, Angelina... Il est vrai qu'elle ressemble à un ange. Je suis si ému que j'en pleure encore. Elle est à mes côtés tranquillement endormie. Je repense encore à tout ce que j'ai affronté pour la voir enfin. Ce matin encore je ne pensais pas qu'elle serait à mes côtés. Vincent m'avait apporté des roses et nous avions commencé à discuter avant qu'elle ne se fasse sentir. Comme si elle avait réagit à la voix de son père. Ou aux roses. Rose....Quel joli prénom cela serait. J'en parlerai avec Vincent. Je suis lasse mais si heureuse. C'est une nouvelle vie."


Des vampires...

1912. Je suis âgée de trois ans. Une petite fille qui ne cesse de déranger ses parents et de chanter à tue tête. Je dis à mère que je veux être chanteuse. Elle me sourit mais quelques chose semble l'inquiétais elle et père. Est ce lié à la guerre qui approche ou à ces créatures qui sont reconnus par nos pairs. Je suis encore insouciante à cet âge. Maintenant ayant grandi je relis encore le journal de mère. Je repense à son sourire et à sa voix tendre. Je repense à père qui me soulève dans ses bras en riant et me souffle qu'il m’accompagnerai partout. Je suis heureuse.

"Cher journal.... nous sommes le dimanche 29 septembre 1912;
Vincent et moi même sommes si inquiets. Notre bonheur est presque chamboulé. Je crains le pire. Vincent lui crains la guerre. J'ai peur. Rosa est si jeune. J'ai peur que notre vie change...j'ai peur du danger. Cher Journal que puis-je faire face à une guerre? Et si seulement il n'y avait que cela. A la radio on parle de nouvelles créatures. Les vampires existent bel et bien. Ils disent que c'est une maladie pour certains, d'autre que ce sont des démons. Je ne sais plus quoi penser. L'état les reconnait comme des êtres vivants. Le sont-ils ? Tant de questions se présente à moi...Tant d’appréhension, tant d'angoisse qui grandissent. Oh comme je crains pour nos vies. Je souhaite seulement que Rosa vivent...elle est encore si petite. Je veux que Vincent reste près de moi hélas je n'ignore pas qu'il défendrait son pays. Que puis-je faire..."


La Guerre...

"Cher journal,
1914. La guerre à lieu. Je vais avoir 5 ans cette année et ai décidé de tenir comme ma mère un journal. Mère... Mère pleurs jours après jours. Il arrive que des sourires inonde son visage seulement elle pense à père. Je suis triste aussi. Je le revois serrer maman dans ses bras, embrasser son visage blanc, l'obliger à le regarder, à plonger son regard bleu clair dans celui de mon père si clair également. Des larmes mouillent le visage de mère. Ses longs cheveux châtains sont détachés et recouvre son visage comme pour cacher sa tristesse mais je la vois bien cette douleur. J'ai mal au cœur. Père me sert dans ses bras et me soulève. Il embrasse ma chevelure blonde que j'ai héritée de lui. Il s'amuse à détacher ma tresse. Il me promet de revenir et me demande de prendre soin de maman. Il semble si grave. Il part. Je me souviens de son sourire, de sa silhouette...et de ses mots : " Je reviendrai..."


Fin d'une guerre...Fin d'une famille.

"Cher Journal,
L'armistice a été signé le 11 novembre. Nous sommes le Mercredi 4 Décembre. J'ai 9 ans. Bientôt en tout cas. Je cherche après mère. Tante Angelina est arrivée la veille et depuis impossible de retrouver mère. Tante Angelina me dis qu'elle se repose. Est-elle malade? Je suis un peu plus grande et je comprends que quelque chose ne va pas. Père n'est pas encore rentré... "

"Cher journal,
Nous somme le vendredi 20 décembre 1918. J'ai reçu une mauvaise nouvelle en ce jour. Tante Angelina et mère m'ont toute les deux prise à part dans le grand salon. Papa est mort à la guerre. Si tu savais cher journal comme j'ai pleuré. Mère également a pleuré tout comme ma tante. Je comprends maintenant pourquoi mère était restée enfermé ces jours ci. J'ai si mal; Je veux que père soit là. Pourquoi y a t il eu la guerre..? J'ai mal.»


Premier Cours de chant.


"Cher journal. Nous sommes jeudi, le 6 juillet 1923. C'est l'année de mes 14 ans. Enfin cela dans 5 mois et 25 jours. Mère tousse beaucoup en ce moment. Tante Angelina est donc venu me chercher pour les vacances afin qu'elle puisse se reposer. Elle semble si malade depuis la guerre. Je me souviens des jours où elle partait dans les usines travaillait comme une folle. Je pense que c'est quelques jours après ce travail qu'elle a commencé à tousser. Je souhaite que ce ne soit pas grave. Tante Angelina dis qu'il faut simplement du repos. Je suis donc partie avec elle. J'ai même commencé des cours de chants. Le professeur dit que je suis très doué. J'en suis flattée. J'aimerai tant devenir chanteuse....Père si seulement tu étais là."


Plus que un...

"Cher journal...Mère est décédé. La maladie l'a emporté. Je me sens si seule. Nous sommes le Vendredi 24 décembre 1926. Jour de mon anniversaire...Jour de la mort de mère. Je ne veux plus rien fêter. Je veux partir le plus loin possible. J'ai entendu parler qu'un bateau partirai pour l'Amérique. Je veux devenir une star...et partir loin d'ici....Je souffre trop. Mère, Père pourquoi m'avais vous laissez?..."

Voyage vers l'inconnu...

"1928. Tante Angelina ignore où je me trouve et heureusement. Elle ne désirait vraiment pas que je parte. Mais j'en avais besoin. Je veux partir loin de ma douleur... Et il n'y a pas que cela. Je veux découvrir ce lieu où le Charleston est né. Ce lieu où les femmes ont des droits. Ce lieu où les stars naissent toutes. Je veux être une star. C'est pourquoi je suis monté à bord de ce bateau. En clandestine oui, ...mais il le fallait. Je veux être reconnu, et je suis assez grande maintenant pour savoir ce que je veux."

Enfin Chanteuse...


"Cher Journal; Nous somme le 28 décembre 1930. (J’ai eu 21 ans.) Pendant longtemps je suis restée serveuse dans un bar restaurant du coin. Le Night's Move. Et enfin, Enfin mes efforts ont été récompensés. A l'habitude nombres chanteuses connus ou non viennent mettre l'ambiance. Mais celle qui devait venir en ce jour n'est jamais venu, et le patron m'a laissé m'a chance. Daniel le pianiste n'y était pas non plus pour rien. Il m'avait déjà entendu chanter quand je rangeais un peu l'endroit. Il m'avait même accompagné au piano. Bref, tout cela pour te dire cher journal que j'ai enfin pu chanté devant un publique. "MA-GNI-FI-QUE! "Voila ce que criaient les gens de la salle. Le patron m'a alors dit que je ferai tout les soirs sauf en cas de célébrités. Comme je suis heureuse. Ce soir je vais boire un verre avec Daniel pour fêter cela."


Les Ennuie de la jalousie...


" 1932. J'ai 22 ans et bientôt 23. Nous sommes en Octobre. Depuis quelques mois déjà, je fais face à certains problèmes plutôt important. J'ai l'impression que l'on me suit dans la rue le soir quand je rentre chez moi. Je trouve aussi mes vêtements de fonction dans des états pitoyables. Récemment j'ai même reçu des lettres de menaces. Je suis inquiète. Daniel et moi avons encore beaucoup parlé ce soir. Je ne lui ai rien dis malgré qu'il semble me voir si mal."

"1933. Mes 24 ans approchent maintenant. Les problèmes s'amplifient. Je chante toujours pour le Night's Move et suis même devenue une étoile. Des gens haut placés ont des projets pour moi. Je me demande si ma popularité n'amplifie pas ces soucis. J'ai peur. Nous somme en Mars. Je vais en parler à Daniel."

"1933, le 16 juin. Daniel m'accompagne tout les soirs. Selon lui quelqu'un est jaloux de mon succès? Mais qui donc? Nous cherchons encore qui pourrait m'en vouloir autant. En attendant Daniel e pousse à continuer. Chose étrange, il me demande plus souvent mon avis sur la race des vampires. Je ne sais que répondre. C'est mon ami le plus tendre."

"19 septembre 1933. J'ai aujourd'hui reçu une lettre de tante Angelina. Comment a t elle pu retrouver ma trace. Elle me dit bien se porter et s'excuser d'avoir désiré me retenir. La lettre explique de quoi mère est morte. Une photo de mon enfance accompagner la lettre. Je pense continuer à correspondre avec tante Angelina. Daniel me surveille toujours. En plus de ma tante, une autre lettre était présente dans mon courrier. Une menace un peu plus appuyer que les autres et confirmant une jalousie. : "TU VA PAYER DE M'AVOIR VOLER LA PLACE!! LA MORT TE PUNIRA BIENTOT!!" Je crains le pire. Qui peut bien m'en vouloir à ce point? Malgré tout je n'abandonnerai jamais."

"10 décembre 1933. Ma loge a failli brûler. Le patron dit que c'est un pur hasard et que l'ancienneté des locaux y est pour beaucoup. Daniel et moi même sommes inquiets. Que va t il encore arriver?!"

"24 avril 1934. Les menaces se sont arrêtées et ma carrière décolle. Tante Angelina est venu me voir le mois dernier. Comme elle a vieilli. Elle m'a dit être fière de moi. Comme je suis heureuse. J'ai même hérité des boucles d'oreilles en argent préféré de maman. Mère...père, comme je vous regrette encore. Si seulement vous pouviez me voir maintenant... Daniel m'a appris qu'il allait voyager. Il aimerait déménager dans un lieu spécial dont il me cache encore le nom. Il va me manquer malgré qu'il me dise qu'il reviendra voir sa "Dream's Flower" comme il aime m'appelé. (Quand ce n'est pas sa "Little Sister".)"


La tempête est de retour...


" 25 décembre 1934. J'ai enfin 25 ans. Et pour ce jour de Noël, le patron a fait une ouverture spéciale. Des êtres haut placés sont venus me voir. Selon le patron il y aurait même des vampires. Je me suis toujours demander ce qu'ils avaient de différents de nous. Jamais je n'ai su en reconnaître un d'instinct....Sauf quand ils sourient cela va de soit. Je vais enfin chanter tel que je le désirai. Je suis une vraie star. Daniel comme j'aimerai que tu me vois. Vous aussi mes regrettés parents..."

" 13 février 1935. Je ne suis pas tranquille en ce moment. J'ai l'impression que l'on me suit à nouveau. Mais qui donc s'amuserai à cela? Je ne comprends vraiment pas. J'en parlerai au patron."

"29 juin. J'ai reçu une missive. Tante Angelina est décédé. Quel triste jour. Me voici seule au monde. Le patron m'a accordé quelques jours. Il est même prêt à me payer le voyage pour son enterrement. Je vais y réfléchir. Je suis si triste à nouveau."

"23 septembre 1935. J'ai passé l'été en France et suis revenu en Amérique. Qu'elle ne fut ma surprise de savoir que Daniel était passé prendre de mes nouvelles. Il m'a laissé un mot disant qu'il allait bientôt revenir. Le patron lui a raconté mes soucis. J'ai vraiment un patron superbe. "

"5 octobre 1935. Mon appartement a pris feu. Toutes mes affaires ont disparues. Heureusement pour moi j'ai encore le journal de mère et le mien. Je les garde toujours sur moi avec les photos. Malgré cet optimisme, je suis désolé et triste. Le patron m'a aménagé une chambre dans le bar afin de m'aider. Personne ne sais pourquoi le feu a prit. Il aurait débuté dans mon appartement, mais je ne me souviens pas avoir laissé une bougie ou un quelconque gaz d'allumé....Que s'est il passé...?"



Nouvelle vie...


"16 juin 1946. Je suis censé avoir 36 ans. Je dis bien censé cher journal. Cela fait un moment que je n'ai pas écrit dans tes pages. Je fais toujours mes 25 ans physiquement et ....Je suis un vampire. Qu'est il arrivé doit tu te dire.... Le 30 octobre 1935, je rentrais vers le bar d'une soirée avec des amis. J'étais seule et arrivée près du bar je me fis agresser par de jeunes étrangers. Le patron du Night's Move était sortit bien trop tard à ma rescousse. Une entaille bien placée sur mon flanc droite, entraina une sacré hémorragie en plus d'autre blessure sur mon corps. Je ne me souvenais que peu de l'agression et de mon passage à l'hôpital. Mon seul souvenir est celui de mes yeux se refermant sur la silhouette des médecins.
Je me souviens ensuite m'être éveillée dans les bras de Daniel souriant. Il me raconta alors que les médecins avaient dis ne pas pouvoir me sauver car j'avais perdu trop de sang. Il m'expliqua alors qu'il était un vampire. Je m’étais retenu de lui avouer que je n'en douter point et que je l'avais remarqué de par les canines proéminentes qui contraster avec son sourire tendre. Il m'avoua alors m'avoir vampirisé. Selon ses dires il a fait de moi un vampire car il ne pouvait se résigner à perdre sa meilleure amie. J’avoue avoir eu peur mais avoir été touché. Après une nouvelle guerre est arrivée. Les années ont passé. La guerre également. L'armistice a été signé en 45. La tranquillité semble revenir tout comme mon envie d'écrire à nouveau. Sache de plus que je n'ai jamais cessé de chanter. Jamais."


Lettre de Daniel.


"My Little Flower, 1st October, 1962
Comment vas-tu ma tendre amie? Tu dois m'en vouloir d'être parti sans rien te dire et je le comprends. J'ai commencé à emménager dans la ville magique dont je te vante les mérites. Une fois que je serai correctement installé je t'y emmènerai. My Dear, j'ai pu apprendre que tu avais commencé à te faire connaître dans la musique. Comme j'en suis heureux. J'étais convaincue que tu percerai. Si je peux te conseiller sache que cette ville manque cruellement et pour le moment de magie musicale.
Pourquoi cette lettre te demandes tu sinon ? Well, Simplement pour te dire que j'ai bientôt fini de m'installer mais aussi que j'ai trouvé l'être de ma vie. Une dhampire. Sais-tu ce que cela est? Sinon ce n'est point grave je te l'expliquerai. Si tu savais comme Katleen est distinguée. Elle est si belle. J'ai hâte de te la présenter. Ainsi nous avons prévu de venir te voir pour fêter Noël à tes côtés. Qu'en penses-tu?
Sur ce je conclus ma lettre. Bien à toi,
Your Dany."


"Dear diaries,
Les années ont diablement passées vite. Nous somme déjà en 1965. Je devrais avoir 56 ans cette année, mais n'en paraît toujours que 25. Daniel m'a présenté Katleen. Elle est vraiment telle qu'il la décrivait. Magnifique et si tendre. Ils ont prévu de s'unir tout les deux. Comme je suis heureuse pour eux. Daniel veux que je chante pour son mariage. Il m'a aussi parlé de cette ville; Midnight. Elle regrouperait vampire et humains ainsi que dhampire et serai appropriée pour toutes les races. Son couple m'a tellement vanté le lieu que j'ai décidé d'aller m'y installer. Chanteuse ici ou ailleurs en Amérique, il n'y a pas de différence. De plus je suis très apprécier des trois races, alors si je m'installe dans cette ville somptueuse, j'aurai surement plus de chance d'être encore plus célèbre. Mère, Père je déménage encore et ceux dans quelques mois."

"My dear, Nous somme le 20 décembre 1970. Je vis à Midnight où une nouvelle vie m’attend. Je suis déjà bien reconnu dans le monde de la musique. Mon style de musique qui est changeant plais à mon publique. J'en suis ravie. J'ai décidé de continuer dans ce sens. J'aimerai aussi beaucoup chanter pour des bars comme je le faisais avant. D'ailleurs j'ai appris par Daniel que celui ci avait brûlé lors de la guerre et que notre patron est décédé lors de la même période. Pauvre de lui. Il était si aimable.
Mais il me faut refaire ma vie. Midnight est l'endroit parfait. Une nouvelle vie, un nouveau départ; comme je l'avais tant désirait il y a quarante deux ans. Je recommence tout. Moi, Rosa, Angelina, Anastasia ; Evangeline ou celle que tous connaissent sous le nom de HEAVEN."



Sa famille :
Mère décédée peu après la guerre.
Père mort à la guerre.
Tante Angelina : décédé.
Daniel Kellers, pianiste et père vampirique encore en vie et quelques part dans Midnight avec sa femme dhampire : Katleen.


Votre pseudo : That is my secret ^^
Age : It's very necessary?
Depuis quand joues-tu sur les forums rps ? : ...Un moment je dirai.
Un petit mot sur toi ? :
Comment as-tu découvert ce forum ? : En cherchant Very Happy
Comment trouves-tu le forum (concept et graphisme) ? :


Dernière édition par Rose Evangeline le Sam 10 Nov - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathew Klhay
Admin
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Heaven, déesse de la musique, ou Rose pour les rare intimes !!   Sam 10 Nov - 21:05

Aloooooors. Je commence par le négatif Twisted Evil
Le Goût du sang n'est que pour les humains et les dhampires. Au palais des vampires, le sang d'un autre vampire est, grossièrement dit, mort, donc, pas très bon... Ton sang avait sans doute cette saveur avant, mais maintenant, ça se rapprochera plutôt de la fleur en décomposition ^^'

Maintenant le positif : j'ai adoré son histoire et surtout la manière dont tu l'as présenté. Déjà que je suis Fan du début du 20ième siècle, je trouve qu'on y retrouve bien l'ambiance, c'était très sympa. Et le côté journal est un beau clin d'oeil au titre du forum...

Donc tu es validé, je te fais confiance pour apporter les modifications pour le goût du sang (au moins juste dire que c'était le goût qu'avait ton sang lorsque tu étais humaine Wink

Sinon rien à redire jolie fleur, très heureux de t'accueillir à Midnights !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blooddiary.jeunforum.com
Rose Evangeline
Heaven, Godess of Music
Heaven, Godess of Music
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Heaven, déesse de la musique, ou Rose pour les rare intimes !!   Sam 10 Nov - 21:10

Modification faite. Merci de l'info ^^ . Pour le journal disons que c'est un peu beaucoup fait exprès xD . Ravie que cela te plaise Very Happy et encore plus ravie de pouvoirs éclore....à nouveau ici? ( même en décomposition Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heaven, déesse de la musique, ou Rose pour les rare intimes !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heaven, déesse de la musique, ou Rose pour les rare intimes !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lire c'est s'évader du réel. (Rose & Greg)
» Logan • « Dans la vie j'aime deux choses la rose et toi, la rose pour un jour et toi pour toujours. »
» SIBELIUS
» ✩ Une Rose pour toi
» Rose Heaven [SERPY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Civils-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres