Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cesare Giovanni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cesare Giovanni
Génie des Chiffres
Génie des Chiffres
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Cesare Giovanni   Lun 26 Nov - 13:59


Nom : Giovanni, patronyme assez célèbre dans le coin de Venise
Prénom : Cesare ( à bien prononcer à l'italienne "Tchésaré". Les Césars et autre Caesar lui filent la nausée.)
Surnom : Etant trés fier de son nom, Cesare déteste tout surnom.
Race : Vampire.
Age : Entre 25 et 30 ans d'apparence. 59 ans en réalité. Attend impatiemment son 60ème anniversaire pour fêter cela dignement. Pulsions meurtrières envers quiconque parle d'âge de la retraite.
Groupe : Papa était un Giovanni. Maman était une Giovanni. C'est donc tout naturellement un Giovanni.
Sexe : Venez vérifier par vous-même si vous l'osez. (mais à moins qu'elle soit tombée pendant la nuit, c'est encore un mâle)
Statut : Trader, et plus principalement Gestionnaire d'un protefeuille boursier, qui se trouve être par le plus grand des hasard celui du clan Giovanni. Le monde est bien fait, n'est-ce pas ?
Sexualité : Homosexuel, forte tendance à être uke, mais ouvert à toute proposition ( et quand il dit 'toute' proposition, c'est vraiment... 'toute' -____-).


Physique : Cesare est une saleté de beau gosse. Sourire charmeur, yeux espiègles d'un beau noisette mordoré, tignasse suffisamment ébouriffée pour lui donner l'air cool tout en témoignant d'un léger raffinement, et canines particulièrement bien aiguisées.
Une sa-le-té de beau gosse. Le genre qui vous fait oublier votre anneau de fiançaille dès l'instant où il vous sourit comme s'il incarnait l'innoncence la plus pure de ce monde.
Et toujours bien sapé avec ça ! Comme il a tendance à souligner : "l'habit ne fait peut-être pas le moine, mais bon sang, s'il vous fait un cul d'enfer, faut pas hésiter!". Chemises de grands couturiers, costumes sur mesure, toujours dans le plus beau tissu, chaussures de marque italienne (come a casa mia !), Cesare ne se refuse rien. Et on aurait tort de l'en blâmer : quand on descend d'une famille de Princes et qu'on a de l'argent, pourquoi se priver ? Autant dire que la discrétion et la modestie ne font pas partie de la nature profonde de Cesare. Comme tout Giovanni, il a un goût trés prononcé pour le luxe et adore s'en parer comme si chaque jour était un soir de gala.
Il est d'une taille plutôt grande, environ 1m85, et déplore toujours d'être plus petit que Michelangelo : c'est d'ailleurs la seule chose qu'il reproche à Mère Nature. Pour le reste, il n'y a pas à se plaindre. Légèrement musclé, juste ce qu'il faut pour ne pas être ridicule, élancé et sans un poil de graisse, il est l'image même du play-boy. A la seule différence que vous ne verrez jamais nulle chaleur dans son regard... Yeux de glace et sourire hypocrite, voire intéressé... Ne vous fiez pas à l'apparence, aussi sexy soit-elle.


Caractère : Le paon est un animal remarquable : il est presque trop beau pour être vrai. Alors dans son grand souci d'équilibre, Mère Nature lui a donné un cri tellement ridicule et atroce qu'il en fait oublier sa magnifique parure.
C'est un peu la même chose pour Cesare : si l'extérieur peut paraître 'parfait', l'intérieur est loin de l'être. Si Maman Giovanni l'appelait déjà à l'époque "son petit démon sans scrupules', ce n'était pas pour rire. La plupart des amis qu'il a pu avoir ne le sont jamais resté trés longtemps, fuyant à toutes jambes l'étrange personnalité du signore. Quant aux Giovanni, adeptes des étrangetés en tous genres, ils l'ont reconnu comme l'un des leurs trés tôt.
Issu d'une famille riche, Cesare a toujours été un sale enfant pourri gâté. Il voulait quelque chose, il l'obtenait dans l'heure. Difficile de devenir mature et équilibré dans cette optique-là. Il a d'ailleurs gardé ce côté un peu immature et gamin: la vie n'est finalement qu'un grand jeu parfois un peu cruel, mais dont il a toujours su rester le maître. Au détriment des autres, ce dont il n'a cure.

Une seule chose compte réellement à ses yeux : les chiffres. En tout genre, qu'ils représentent la quotation d'une valeur en bourse, un CA arrondi ou encore l'accroissement d'un investissement. Et il est trés doué dans ce domaine : les vampires n'ont pourtant aucun talent surnaturel, mais certains membres du clan soupçonnent la famille de Cesare de posséder une sorte de double vue. Quoiqu'il se passe à la Bourse, Cesare, et son père avant lui, semblaient l'avoir prévu. Appelons cela un don, mais nanti de cette force, Cesare n'a jamais eu de cesse de faire gagner un maximum d'argent au clan : au fil du temps, c'est même devenu une sorte d'obsession. Si l'existence n'est qu'une vaste fumisterie, la Bourse est pour Cesare toute sa vie, à tel point qu'il est capable de s'enfermer des nuits entières, seul avec son ordinateur et sa télévision, oubliant tout de l'extérieur, jusqu'à sa soif dévorante.

Comparé à cela, le reste n'a que peu d'importance à ses yeux. Il aime aller danser, s'amuser et passer son temps en futilités, mais quoi qu'il arrive, il reviendra immanquablement vers son ordinateur, comme si finalement son cerveau désoeuvré avait besoin d'un exutoire.
D'un point de vue social, Cesare est bien un Giovanni : il n'aime que lui-même. Toute autre existence s'approchant de son périmètre de sécurité n'est donc qu'un amant potentiel, dont il s'amusera avant de le jeter, un repas envisageable ou un emmerdeur qui n'a pas encore compris à qui il avait affaire.
Il est du genre direct, ne s'embarrasse pas de la politesse et encore moins de la diplomatie. Ce qui lui a valu parfois quelques désagréments en Italie. Depuis son exil, il a commencé à comprendre que certaines choses ne se faisaient pas, mais il a encore du mal à assimiler ses erreurs.
Un tantinet insolent (bien qu'on puisse mettre cela sur le compte de sa franchise un peu trop percutante), il lui arrive assez souvent de provoquer les autres pour savoir de quoi il retourne. Avec un repas potentiel, ce sera juste histoire de s'amuser, mais avec un vampire, il tâtera le terrain pour savoir si son interlocuteur est un adversaire à sa mesure.
Car l'amour des chiffres n'a pas pour autant fait de Cesare un être trop tourné vers l'intellectuel : il n'hésite pas à sortir les canines s'il le faut, résultat d'une enfance sans doute trop gâtée...

Autres : Un tantinet obsédé quand il a décidé que quelque chose serait à lui... Voire même redoutable.


Son passé : Marietta Giovanni épousa son cousin germain Adriano Giovanni, et eut deux enfants, Mario et Olivia. Mû par un instinct de conservation, Adriano coucha avec Olivia quand elle eut 16 ans, et la petite mit au monde une petite fille, Micaela. Petite fille qui coucha avec son oncle Mario et accoucha d'une paire de jumeaux, appelés Romulus et Anita. Une fois que ces beaux bébés devenus grands couchèrent à leur tour ensemble, ils eurent un petit Cesare.

C'est ainsi que cela se pratiquait chez les Giovanni.

Et Cesare fut le petit roi de tout ce petit monde-là : petit dernier de la famille, bébé chouchouté par ses aînés et admiré par les autres membres du clan, il grandit à l'abri de tout. Le petit prince Cesare n'eut par bonheur aucune soeur (avec qui il aurait pu à son tour coucher et engendré un nouveau descendant) et la prolifération de la famille fut un temps mise en berne, au grand profit du jeune homme. Comme il devenait l'héritier d'une tradition, chacun des membres de sa famille se fit un plaisir (et un devoir) de lui apprendre ce qu'il connaissait le mieux.

Grand-père Adriano lui apprit trés tôt les rudiments d'une vie sexuelle débridée. Il n'avait que neuf ans quand grand-papa commença à poser ses mains à des endroits où il ne fallait pas... Et il y prit trés vite goût.

Grand-père Mario attendit qu'il ait 15 ans avant de commencer à lui apprendre l'art de la séduction. Et grand-père Mario y excellait vu le nombre de demoiselles qui sortaient trés tôt de sa chambre le matin... Demoiselles et damoiseaux.

Maman Anita lui apprit à mordre, et comme elle n'était pas trés douée, les futures proies de Cesare eurent parfois la gorge tranchée un peu trop proprement pour survivre longtemps. Grand-mère Micaela eut beau tenté de calmer les ardeurs du jeune vampire, transformé par ses soins, il ne réussit jamais réellement à boire proprement.

Quand à Papa Romulus, il fut celui qui lui transmit son amour des chiffres et sa passion pour l'investissement. Trés marqué par les souvenirs de son propre grand-père qui avait vu les ravages causés par le fameux lundi noir en Amérique, il s'était passionné pour cette activité capable de faire plus de ravage qu'un vampire assoiffé lâché en pleine foule. Et il y excellait : Romulus possédait comme un don avec les échanges boursiers. Trés rapidement repéré par le clan, ces derniers avaient osé remettre entre ses mains quelques activités boursières qu'ils possédaient, histoire de le tester. Et quand Romulus leur rapporta le triple de leur investissement de départ, ils comprirent qu'ils détenaient là la poule aux oeufs d'or. Une 'poule' d'autant plus attractive que son don avec les chiffres se transmit à travers son sang à son fils Cesare. Ce dernier vit sa voie être toute tracée d'avance, et comme il n'aimait pas se poser de questions sur son avenir, cela lui alla comme un gant.

Il suivit des cours du soir pour petit génie en maths, avant d'être envoyé dans la plus grande université d'économie du pays. Trés fier de lui, Papa Romulus le suivit de trés prés, lui transmettant à travers son enseignement toutes les ficelles du métier, et tous ses petits secrets non avouables.

Certaines mauvaises langues s'empressèrent même de dire que Romulus avait développé un amour qui dépassait l'amour paternel envers Cesare... Mais aprés tout, chez les Giovanni, c'était plutôt monnaie courante.

En tout cas, à 25 ans, Cesare était un économiste et gestionnaire accompli, et la thèse d'économie qu'il publia fut tellement bonne que le patriarche suprême des Giovanni donna sans hésiter l'autorisation de transformer ce petit génie en vampire. Une perle de plus à ajouter dans leur longue collection de Giovanni hors pair.
Et Cesare n'attendait que cet instant-là : ce fut sa grand-mère Micaela qui s'en chargea, et le nouveau vampire rejoignit leur petit clan familial avec plaisir.
Mais c'est à partir de ce moment-là que les choses commencèrent à déraper. Les premières années, Cesare s'habitua petit à petit à sa nouvelle nature, copiant ses aînés et tentant de se trouver lui-même.

Le seul problème fut que, d'un petit garçon gâté et insupportable, il devint... un vampire aux dents longues et à la soif sanguinaire gâté et insupportable. Capable de s'enfermer des jours dans son bureau pour étudier la Bourse et son portefeuille d'actions, il arrivait toujours un moment où il sortait la tête de cela... et laissait exploser son trop plein d'énergie contenue. Au grand dam de ses futures proies.

Les premières fois où il dérapa de la sorte, il se contenta d'aller danser en boîte, d'allumer tous les partenaires sexuels potentiels et d'organiser une orgie géante chez lui. Ce qui était parfaitement digne d'un Giovanni.

Mais les fois suivantes, quelle ne fut pas la stupéfaction d'Anita lorsqu'elle découvrit un ou deux corps humains abandonnés dans des coins improbables de l'appartement de son fiston adoré. Fiston qui ne répondit à cela qu'un rapide : 'je me suis amusé'.

Sa famille réussit à couvrir sans trop de problèmes les premiers meurtres que l'enfant chéri commettait sans aucun remord, et même si cela restait rare, il arriva un moment où la rumeur s'ébruita aux oreilles du grand patriarche des Giovanni. Patriarche qui reconnut lui-même que l'amusement avait tout de même des bornes, et qu'attirer un peu trop l'attention sur leur clan n'était pas une publicité particulièrement appréciable.

Et en parfait petit enfant gâté, Cesare se contenta de répondre que "vu l'argent qu'il leur rapportait, ils pouvaient bien lui foutre la paix". Pour tout autre vampire, la sanction aurait été brutale... Mais Cesare ne s'en sorti qu'avec trois côtés cassées, la rate explosée et un oeil tellement abîmé qu'il lui fallut plus de trois mois entiers pour se regénérer. Sans compter un sale coup à son amour-propre.

A partir de ce moment-là, ses petites folies nocturnes se calmèrent un peu, mais dérivèrent du côté des vampires. Il coucha de droite de gauche, toujours en proie à une frénésie sexuelle et une envie de profiter un peu trop de la vie qui finit par faire de lui le trublion du clan. Et quand les plaintes dépassèrent le seuil autorisé pour un Giovanni, le patriarche décida que quelques vacances loin de Venise mettraient peut-être un peu de plomb dans la caboche de ce sale gosse.
Ce que le sale gosse en question prit trés mal évidemment : il détestait l'idée de devoir s'éloigner de sa famille, et encore plus celle de se retrouver dans un pays barbare si différent de son Italie adorée. Il entra dans une rage folle, mais rien n'y fit, et Michelangelo fut désigné comme son nouveau supérieur hiérarchique vampirique le temps de son 'séjour' aux USA. Le patriarche de Venise connaissait parfaitement Michelangelo et se doutait que celui-ci aurait d'autres chats à fouetter que de s'occuper de leur trader préféré, d'autant plus que rien ne garantissait qu'il puisse vraiment remettre dans le droit chemin ce trublion infernal... Mais ce n'est même pas ce qu'il lui demande : en fait, du moment que Cesare est loin de Venise, et loin des susceptibilités de certains Giovanni, c'est tout ce qu'il demande. Un problème de moins à régler.

C'est ainsi que Cesare atterrit dans les brumes américaines et la froideur de l'hiver... qu'il détesta aussitôt. Et il reprit son petit train de vie habituel, bien décidé à n'en faire qu'à sa tête.
Sa famille : Nombreuse et trés soudée. (voir histoire ci-dessus)


Votre pseudo : Laeno
Age : 26 ans
Depuis quand joues-tu sur les forums rps ? : Depuis une éternité !
Comment as-tu découvert ce forum ? : Via une amie qui y jouait déjà.
Comment trouves-tu le forum (concept et graphisme) ? : super sympa : ça donne envie d'y jouer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelangelo Giovanni
Créancier Sociopathe
Créancier Sociopathe
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: Cesare Giovanni   Lun 26 Nov - 17:36

Bon, le côté "j'insiste lourdement sur le fait que je suis un Giovanni" m'a un peu embêté x) mais dans le fond, c'est l'histoire de la famille... Ça me va, c'est un personnage intéressant et qui colle bien au clan ! Les admins peuvent valider s'ils n'ont rien à redire.

_________________
"But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh, you can't help that," said the Cat. "We're all mad, here. I'm mad. You're mad."
"How do you know I'm mad ?" said Alice.
"You must be," said the Cat, "or you wouldn't have come here."

Lewis Caroll, Alice in Wonderland. Pig and Pepper.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathew Klhay
Admin
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Cesare Giovanni   Lun 26 Nov - 19:13

Je valide petit tortellini !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blooddiary.jeunforum.com
Cesare Giovanni
Génie des Chiffres
Génie des Chiffres
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cesare Giovanni   Lun 26 Nov - 19:22

J'avais cru comprendre qu'il fallait justement insister sur les liens étroits qui nouent cette famille, d'où le côté un peu 'redondant' oui... Mais mes posts ne seront pas tournés autour de ça, je te rassure ^^

Merciiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cesare Giovanni   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cesare Giovanni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Théorie] Giovanni, père de Sacha ?
» RAYANE T. DA FUERA ► giovanni bonamy.
» Calypso.
» Comtesse Anna-Lucia Giovanni
» Dépotoir a images

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Clan Giovanni-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit