Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leine Wed [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leine Wed
Grincheux désinhibé
Grincheux désinhibé
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Leine Wed [fini]   Sam 5 Fév - 17:21


Nom : Wed
Prénom : Leine
Surnom : Certains de ses collègues l’ont surnommé avec ironie « Le Muet », pour la simple et bonne raison que l’entendre tenir un long discours relève du miracle avec Leine.
Age : 35 ans
Race : Humain
Statut : Il est membre du B.I.S. depuis plus de dix ans.
Sexualité : Aucune relation connue, aucun petit-ami, ou petite-amie. Et ce, depuis son entrée au B.I.S.


Physique :

Allure générale --> en un mot : sinistre. Dans le genre armoire à glace incapable de vous sortir un sourire. 1.94m, 70kg après un repas conséquent (ce qui ne lui arrive pas souvent), hanches étroites et maintien droit. On sait qu’il a fait l’armée dans ses jeunes années, et il en a gardé une certaine façon de se tenir, un peu trop rigide, un peu trop droite, comme s’il allait se mettre au garde à vous dans la seconde qui suit. Toujours correctement habillé, vêtements prés du corps et généralement dans des couleurs grises ou noires, qui passent plus facilement inaperçues, il ressemble presque à ces vieux instructeurs de l’armée qui ne sortent jamais des rangs. Brushing impeccable, quelques mèches folles sur le devant mais strictement contrôlées, cheveux d’un noir de jais hérités de sa mère d’origine japonaise et même teint pâle que les asiatiques. Col relevé, vêtements immaculés, si ce n’est quelques petites tâches de sang sur les bords de ses manches… Le fonctionnaire parfait.

Mais pas le gendre idéal ! Car cette sévérité déteint même sur son regard et l’expression de son visage. Leine est un homme psycho-rigide, capable de vous foudroyer d’un regard et de vous faire comprendre d’un seul coup d’œil que vous ne lui arrivez pas à la cheville. Son visage émacié laisse deviner un caractère tendu et nerveux, et la dureté de son regard tend à confirmer cette impression que les sentiments sont encore un domaine inconnu chez lui. Ne vous fiez pas au plis légers qui apparaissent au coin de ses lèvres fines : il n’a pas pour habitude de sourire, et seule la cigarette est responsable de ces petites rides presque invisibles.
Par contre, le pli juste entre ses deux yeux est bel et bien né de son habitude de froncer les sourcils pour un rien.

Démarche --> rigide, comme le reste de sa personne, même si Leine se métamorphose totalement en pleine action. A le voir poursuivre un Paria, difficile de savoir lequel des deux est réellement le plus dangereux. Dans ces moments-là, le fonctionnaire, l’ancien militaire fait place à un homme d’action, de terrain, capable de prouesses physiques et acrobatiques. Ses nombreuses missions ont taillé son corps, l’ont modelé de façon à ce qu’il réponde au moindre stimuli. Il est d’une souplesse remarquable et d’une férocité sans pareille. Nulle hésitation dans ces moments-là : il se déplace comme un fauve mais réagit comme un soldat. Et ses ennemis n’ont généralement aucune chance.

Vêtements --> toujours dans les mêmes tons, gris ou noirs, et taillés de façon impeccable. La mode est un mot vide de sens à ses yeux, une illusion qui l’éloignerait du côté pratique des vêtements. Ses collègues l’accusent parfois de ne pas être assez cool alors que ses supérieurs lui envient les plis impeccables de ses costumes ou uniformes (qu’il repasse lui-même). Généralement, il porte un marcel sous sa veste, qui lui permet d’être totalement à l’aise dans le moindre de ses mouvements. Et quand il retire sa veste, le souligné impeccable de ses muscles fins attire inévitablement les regards, même si tout le monde sait que Leine reste un terrain miné.

Sex appeal --> Inexistant, même si parfois… Quand après l’action, il retire son équipement et que quelques gouttes de sueur coulent sur sa peau blanche… Faisant luire ses muscles fins… Et qu’il ramène ses cheveux en arrière en poussant un petit soupir presque inaudible… Et que vous laissiez votre imagination faire le reste…


Caractère :

L’habit ne fait pas le moine. Et ce n’est pas parce que les cendres teintent de gris le fond de l’âtre, que quelques braises rougeoyantes et dangereuses ne brûlent pas en-dessous.
Certains prétendent que cet uniforme gris impeccable est une prison que Leine s’est construite pour lui-même, histoire de ne jamais laisser ressortir le monstre qui sommeille en lui, ce monstre que l’on aperçoit parfois à travers son regard.
Il est vrai qu’entre l’homme affreusement sévère et autoritaire qui sévit dans les bureaux du B.I.S., et celui qui insiste pour toujours se mettre en avant dans leurs missions des catacombes, qui semble soudain animé par une folie doucement sauvage quand il se fond dans le décor lugubre des catacombes, il y a un fossé.
Leine est un mystère, pas parce qu’il ne parle que très rarement et ne s’ouvre jamais aux autres, mais bel et bien parce qu’il dissimule quelque chose qui semble le dépasser lui-même, une folie qui n’est pas vraiment humaine… Ni tout à fait animale.

Vie sociale --> quasi inexistante. Il ne pousse pas le jeu jusqu’à s’enfermer chez lui et commander son pain par internet, certes : certains affirment même l’avoir vu adresser quelques mots au boulanger. Et des rumeurs courent sur le hochement de tête qu’il adresse à chaque fois à l’épicier. Mais cela s’arrête là. Pour ses collègues, Leine n’est pas un mec intéressant, c’est le moins qu’on puisse dire. S’ils lui font totalement confiance pendant leurs missions, ils s’arrangent pour l’éviter le reste du temps, non seulement parce qu’il ne leur parle guère, mais parce qu’il a une fâcheuse manie à se montrer beaucoup trop hautain ou méprisant. Il n’a aucun esprit de groupe ni d’équipe : pour lui, c’est chacun pour soi, et que Dieu protège les imbéciles.
S’il peut paraître introverti en raison de son mutisme constant, il vaut mieux ne pas s’y fier, car Leine n’a pas sa pareille pour se montrer franc, jusqu’à l’indécence. Le tout dans une impassibilité et une indifférence presque insultantes. « Pourquoi mâcher ses mots quand on le pense vraiment ? » serait presque sa devise, si bien que la plupart de ses collègues l’évitent pour ces mêmes raisons.
On ne lui connaît ni petit-ami, ni même petite-amie, et encore moins la moindre amitié. Le Solitaire parfait, nanti d’un caractère de vieux garçon qui chasserait même le plus courageux.

Vie professionnelle --> si on peut reprocher à Leine son manque de liens sociaux, on ne peut toutefois lui attribuer le moindre défaut dés qu’il s’agit de travail. Presque maniaque sur certains points, une mission préparée par Leine est le plus souvent une mission réussie, car chaque point est méticuleusement préparé et soigné. Il faut preuve d’un sang-froid hors norme, qui le rend presque inhumain pendant ses missions, mais qui lui permet de ramener la plupart du temps tous ses collègues sains et saufs. Attention, il est loin d’être le protecteur idéal : la plupart du temps, il s’avance trop, se présente d’une manière trop franche face au danger, ce qui fait souvent craindre pour sa vie… Mais qu’on ne s’y méprenne pas : le parias qui tombe sur Leine a intérêt à bondir toutes ses griffes dehors et à se battre avec énergie s’il veut s’en sortir…
Sourcils froncés, Leine exécute sans état d’âme ses proies, mais contrairement à certains membres de sa section qui tirent même si le paria n’est pas totalement englué dans sa folie et peut encore être sauvé, Leine tentera de sauver l’individu, si cela peut encore être fait, ce qui a souvent étonné ses collègues.

Vie personnelle --> Il allume la lumière en rentrant du travail. Il attrape une bière, on regarde sommairement les gros titres du journal gratuit qui est distribué dans les boîtes aux lettres. Il avale un sandwich rapide. Il prend une douche. Parfois, il regarde un peu la télévision. Puis il va se coucher. Et éteint la lumière. Point barre. Car Leine, à force, ne vit plus que pour son boulot.

Entre races --> Leine n’a pas vraiment d’à priori sur les vampires ou dhampires confondus, mais… « si ces sales bestioles avaient l’amabilité de toutes crever en même temps, ça m’arrangerait ». dixit Leine dans un bon jour. ^^°

Goût du sang : Le sang de Leine ressemble à ces vieux vins qui ont macérés des années à l’abri des fûts de chêne, protégés des rayons du soleil, préservés tel le nectar des dieux… Et qui avec l’âge, la maturité et la préservation, sont devenus des liquides délicieusement sombres et impénétrables. Leur goût, fort et prenant, laisse une légère amertume sur la langue et se frotte au palais, exacerbant les papilles le buveur. C’est râpeux, un peu corrosif, pas forcément agréable la première fois. Mais on devient accroc sans problème, parce qu’inévitablement, on a envie d’y revenir… Et de ne plus s’en décrocher.

Autres : Petit tic préféré de Leine : la cigarette au bec !


Son passé :
--> L’enfance : Leine est un orphelin. Ses parents sont morts dans un accident anodin, un truc tellement bête que tout le monde dans son quartier a pris conscience que la vie était une drôle de chose. Un truc sans sens, et sans fondement.
S’il avait pu être un enfant plein de gaieté et de joie auparavant, cet épisode marqua à jamais la vie du jeune Leine : difficile d’assumer, alors qu’on est encore petit, qu’on puisse être privé de la chose la plus élémentaire qui soit, c’est-à-dire une famille. Un cocon où l’on se sent en sécurité, et où on peut enfin être soi-même.
Depuis ce jour, Leine ne s’est plus jamais senti en sécurité. Et loin de devenir paranoïaque, il a compris que la seule façon de s’en sortir, c’était encore d’être plus fort que les choses qui vous font peur, ou celles capables de vous faire du mal. D’être plus malin, plus agile. Moins faible. Et il appliqua ce principe à la lettre, en commençant d’ailleurs par s’engager dans l’armée dés sa majorité acquise.
Personne ne l’attendait ailleurs, et l’armée lui permettrait d’atteindre son but. Sans compter que parmi tous ces lascars aux muscles épais et au caractère un tantinet râpeux, il se sentait bien plus à l’aise que parmi les autres dégénérés au sourire compulsif qui cohabitaient en-dehors de la caserne. Pas besoin d’amabilité ou autre bêtise de ce genre parmi eux : seuls les muscles et la force comptaient. Et seuls ceux capables de rester debout après l’attaque avaient de la valeur, ce qui lui convenait parfaitement. Pas besoin de sentiments là-bas…
Et pourtant… Leine était encore jeune, peut-être un peu influençable. Il n’avait pas acquis la carapace qui le protège aujourd’hui, et la faiblesse lui vint naturellement, pour un beau lieutenant qui possédait un charisme hors-norme. Ce type avait quelque chose, indéniablement, qui galvanisait les troupes, et arrachait même quelques sourires à ces brutes sans merci. Et même si Leine ne s’abaissa jamais à sourire, il finit par s’attacher à ce lieutenant peu commun… Et par éprouver quelque chose d’indéfinissable… Quelque chose qui ressemblait à des sentiments.
Jusqu’à cette mission un peu trop difficile, où les autres tombèrent un par un. Et où ils se retrouvèrent coincés en pleine jungle, loin de toute base et toute civilisation. Par manque de nourriture et d’eau potable, certains furent malades. Son cher lieutenant, lui, finit par devenir complètement fou, sa raison anéantie par le manque de sang qu’il refusait de boire au cou de ses propres soldats, par conviction. Ces foutues convictions, qui obligèrent Leine à lever son arme pour protéger sa propre vie, quand le ‘monstre’ s’en prit à lui. Il tira, en plein dans le cœur. Dans son cœur. Et il se débarrassa lui-même du seul être qui avait réussi à éveiller quelque chose en lui…

Quelques semaines après, une fois sorti de l’enfer, il démissionna de l’armée et finit par atterrir à force de recherches au B.I.S. Il avait une formation solide pour les commandos et faisait preuve de bonnes dispositions pour le job : pas d’état d’âme inutile, pas de larmoiements, sang-froid considérable et bonne endurance. Tout ce qu’il fallait pour le job. Les premières missions ne déclenchèrent aucun ressentiment en lui, aucun souvenir néfaste au bon déroulement de l’attaque, si bien qu’il fut rapidement accepté par les autres.
Et cela fait désormais une bonne dizaine d’années qu’il traîne encore ses guêtres dans les catacombes, tirant sur les plus dangereux et épargnant ceux qui avaient encore un minimum de conscience.
Il n’a jamais parlé de ce vampire devenu fou qu’il avait été obligé d’abattre dans une forêt perdue, loin de toute ville. Il n’a jamais ouvert son cœur. Si bien que tout le monde est persuadé qu’il n’en a pas.
Et peut-être est-ce vrai dans le fond. Peut-être que tout cela ne lui fait ni chaud ni froid.
Peut-être que le jeune homme, devenu assassin, n’est jamais vraiment revenu de cette mission…

Sa famille : Ses parents sont morts quand il était jeune, et il n’a aucun autre famille connue.


Votre pseudo : Laeno
Age : 23 ans
Depuis quand joues-tu sur les forums rps ? : plusieurs années, non comptabilisées ^^
Comment trouves-tu le forum (concept et graphisme) ? : excellent ! J’adore l’idée principale et le design.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathew Klhay
Admin
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Leine Wed [fini]   Sam 5 Fév - 17:36

J'aime beaucoup, je valide :)

Amuses-toi bien x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blooddiary.jeunforum.com
 
Leine Wed [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Agents du BIS-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit